>>>> PRESENTATION <<<<  
 

Ait Bimoune est une région Kabyle située dans la commune de Boukhelifa (ex commune de Djoua) à 7 Km du chef lieu de wilaya de Bgayet (ex Bougie) Algérie.
Elle s'étend sur une superficie d'environ 82Km2, limitée par la méditerranée au nord, la commune d'Amizour au sud, la commune de Tichy à l'est et par Tala hamza à l'ouest...


 
  >>>>> HISTOIRE <<<<<  
 
A L'origine Ait bimoune sont constitués de trois grandes famille qui sont IAAMAREN, Ait Ouaret, Ait Ziane.
Le nom de Djoua à étè donné au douar d'ait Bimoune en référence à sa montagne dans le point culminant est 1005M et à sa situation au centre d'Ait Bimoune...

 
  >>>>> DOCUMENTS <<<<<  
     
 
  Minute du rapport du gouverneur général d'Algérie au ministre de la guerre sur la tribu des Beni Mimoun
Hommage aux Charbonniers
Liste des 59 villages d'Ait Bimoune
Communique
P.D.A.U. Inter communal
     
 

Ait Bimoune s'étend sur un périmètre de 82 Km² pour une population d'environ 22000 habitants

Son relief est constitué d'une côte de 7 Km sur la mer méditerranée et d'une succession de montagnes et de collines entrecoupées par des sites naturels exceptionnels.

Les BIMOUNIS (les habitants d'Ait Bimoune) sont connus depuis jadis par leur art dans la fabrication de charbon à Bgayet on les surnommé le charbonniers.

Contrairement à d'autre régions Kabyle, les villages d'Ait Bimoune sont localisés au sommet des crêtes (Aguemoune, Djoua…) et aux pieds des montagnes ( Lainser, timanachine...).

Ci joint une description d'un village kabyles

Les Kabyles vivent encore groupés en villages généralement assez importants, pouvant atteindre plusieurs milliers d'âmes et ne descendant que rarement au-dessous de cinq cents, et bâtis sur les pitons de montagnes ou sur les sommets de mamelons séparant les vallées.

Qu'ils soient de forme allongée ou circulaire, ils ont été conçus de façon à pouvoir être efficacement défendus, du moins avant que l'artillerie ne fasse son apparition. Ils portent le nom de touddar (les villages), pluriel de taddart (le village).

Les maisons, toutes en dur, généralement sans étage, couvertes de tuiles rouges, s'écrasent les unes sur les autres au point que, vues de loin, elles donnent l'impression de n'en former qu'une seule, immense.

Le village, zébré à l'intérieur par de nombreuses impasses, souvent taillées dans le roc, n'ouvre sur l'extérieur que par deux ou trois rues. Il est très rare qu'il soit entouré d'une muraille. Sans doute se modernise-t-il chaque jour, mais, dans l'ensemble, son visage n'a pas changé. 

© Copyright 2007 • Tidukla n'Tudrine n'Ait bimoune - Djoua -• Tous droits réservés.